Actualités et agenda
Ça s’est passé à l’Ordre
24.1.2012
Plus de 300 participants à la soirée des voeux

soirée des voeux, mardi 24 janvier 2012

Discours prononcé par Bernard Mauplot, Président de l'Ordre des architectes d'Île-de-France

"Bonsoir…

Michel Perrot et Sylvie Remy ont tous les deux parlé d’avenir, de ces sujets d’avenir qui mobilisent les architectes, et qui sont autant de défis qui nous donnent envie d’avancer. Je me dois cependant de vous dire aussi quelques mots d’autres aspects, plus préoccupants, de notre avenir, ne nous le cachons pas.

Crise financière, glissement de la commande publique au profit de l'investissement privé, dérives des PPP, nouveaux contrats d’exploitation maintenance qui placent la conception architecturale au cœur d’un processus normé comme un produit industriel, ou encore conditions de l'harmonisation des modes de production de l’architecture en Europe, sont des sujets qui touchent tous, et de très près, au futur immédiat de notre profession. Ils nous poussent aussi à évoluer, et à nous structurer pour y répondre.

Dans le même temps, comme beaucoup de professions dites « libérales », les architectes se trouvent confrontés à une dévalorisation des prestations intellectuelles dans notre société. C’est inquiétant, pour la défense de l’intérêt public, injustifié en regard du service qu’ils apportent, indigne d’une société qui ne se donne pas les moyens de ses ambitions.

La crise économique que nous traversons depuis 3 ans n’explique pas tout ; il est temps de rappeler que l’architecture est avant tout un choix de société.

L’ignorer, et ne pas s’appuyer sur ce que notre société a su en son temps promouvoir, c'est-à-dire se donner les moyens de garantir l’intérêt public de la création architecturale, serait au mieux une erreur, au pire un reniement.

Il est vrai que notre monde a changé. Les architectes sont plus que jamais à la croisée du monde marchand et du monde culturel. On leur reconnait volontiers le second, on assume moins le premier. Ce n’est pourtant pas une alternative et l’un ne va pas sans l’autre.

L’apport culturel de l’architecte à notre société est reconnu. Le service qu’il est en capacité de lui rendre doit l’être également.
L’ignorer, c’est provoquer la marginalisation d’une profession qui ne sera demain plus en mesure de répondre aux attentes la société.

Notre société a besoin des architectes. Elle doit leur donner les moyens d’être les acteurs d’un cadre de vie durable, selon la formule consacrée.

Les valeurs que nous défendons, comme nos prédécesseurs dans ces lieux, loin de tout corporatisme ou protectionnisme national ou régional, sont celles qui font circuler les hommes, les idées et leurs projets, sans restriction.

Celles qui assurent aux architectes, quelque soient leur partenaires, les conditions de leur indépendance, c'est à dire celles de pouvoir, parfois, dire non, dans l’intérêt du public et de notre environnement.

Celles qui, s’attachent à garantir la formation des femmes et des hommes qui portent le titre "d'architecte", aptes à répondre au service que la société attend d’eux, en étant respectueux des règles éthiques de la profession.

Des valeurs qui, en se confrontant aux autres cultures et aux autres pratiques, permettent de faire évoluer les modes d’exercice de l’architecture.

En ce début d’année électorale, nous avons souhaité partager nos convictions sur ce sujet avec les décideurs d’Ile-de-France en leur adressant en guise de vœux, 12 idées toutes faites sur l’architecture, 12 idées à faire et à débattre,  pour rappeler à la mémoire de nos futurs élus, les enjeux de société que recouvre l’architecture, dans sa pratique au quotidien.

A quelques mois des élections, les architectes d’Ile-de-France ont la responsabilité de participer activement à l'invention de leur avenir, et de ne pas se le laisser imposer.
Mais j’espère qu’ils ne le feront pas seuls. J’en appelle à vous tous, qui êtes convaincus comme nous le sommes des enjeux sociaux attachés à la qualité architecturale, à convaincre également les femmes et les hommes qui se présentent au suffrage de nos citoyens de regarder l’architecture autrement, munis de ce petit nuancier.

C'est notre vœu pour 2012 !
Au nom du Conseil de l’Ordre des architectes d’ile de France, je vous souhaite à tous une très belle année !"


Pour toute question, n’hésitez pas à contacter Basile Valentin, Responsable Communication & Partenariats par téléphone au 01 53 26 10 64 ou par mail à Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

Retour